Bonnes pratiques numériques

Cinq conseils pour apprendre à détecter les fausses informations numériques

Bonnes pratiques numériques
numérique savoir bien s'informer

Nous vous donnons ici tous les conseils pour apprendre à détecter une fausse information numérique quand elle survient. Mais, tout d’abord, ôtons-nous d’un doute. Le numérique n’est pas responsable des fake news. Les fake news ont existé bien avant la révolution technologique que nous traversons. Par contre le numérique et notamment les réseaux sociaux, facilitent et accélèrent la circulation des messages à grande échelle.

Il aussi important de noter que les fake news sont peu nombreuses, comparées aux news en général : par exemple, elles représentent moins de 4% sur Twitter dont l’audience concerne un tout petit monde (des journalistes, des politiques, des universitaires, des scientifiques). Des Tweets qui repassent d’ailleurs au passage par la télévision, le media le plus regardé.

Alors pourquoi sommes nous sensibles aux infox ? Pourquoi font-elles tant parler ? Et comment identifier une fake news d’une information crédible. Autrement dit, comment décrypter l’information numérique et apprendre à reconnaitre une fake news quand elle survient.

Pourquoi sommes nous sensibles aux fake news ?

Lorsque nous lisons ou écoutons les informations, nos sens sont biaisés. Nous interprétons à travers le prisme de l’attention émotionnelle. Notre attention est plus particulièrement captivée par des choses qui nous touchent. Une étude menée à Singapour a montré que, quand ils voient une fake news, les lecteurs l’ignorent mais si cela touche à eux ou à leur amis, ils la retweetent. Quand on vit une expérience émotionnelle, on a tendance à la partager. Il a aussi été montré que les tweets les plus retweetés sont ceux liés à la peur. Selon les résultats d’une étude du Massachusetts Institute of Technology (MIT), il existe un biais d’attention pour l’information anxiogène. Ce biais existe aussi pour l’information positive. Simplement les conséquences sont perçues plus fortement lorsqu’il s’agit d’informations anxiogènes. Nous restons des Primates.

Cinq conseils pour apprendre à détecter une fausse information numérique?

Pour la petite anecdote, une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge, en partenariat avec le collectif de journalistes néerlandais DROG ont créé un jeu anti fake news. Ce jeu sensibilise les usagers à la manière dont les fausses informations sont construites, permettant ainsi une moindre sensibilité à la désinformation.

  1. Prendre conscience des biais émotionnels, cognitifs, psychosociaux, … pour comprendre les mécanismes qui régissent nos processus mentaux.
  2. Se remettre en question, accepter que l’on ne connait pas tout, apprendre à croiser les informations de plusieurs sources.
  3. Se former aux sources. C’est bon de rappeler que des médias sont plus certains que d’autres.
  4. Remettre en question sa responsabilité citoyenne lorsque l’on relaie une information. S’assurer que l’information est effectivement crédible avant de retweeter.
  5. Exercer son esprit critique en se plaçant dans une attitude réflective.

✨ Vous souhaitez en savoir plus sur Twitter, comment créer un compte en toute sécurité, comment tweeter ? Les experts inscrits sur NumiSchool sont là pour répondre à toutes vos questions et vous guider en téléconsultation.

Source : notre article a été réalisé suite à notre participation à une table ronde intitulé COGNITION ET SOCIÉTÉ et organisée par l’Université de Genève dans le cadre du cours en ligne (MOOC) sur Exercer son esprit critique à l’ère informationnelle.

Télétravail – Quatre pratiques numériques simples pour quatre fois moins de pollution

Bonnes pratiques numériques, Impact du numérique
reduire impact environnemental teletravail

Pourquoi s’intéresser à l’impact environnemental de nos usages numériques ? Car… Réduire son impact environnemental est une urgence! Et que le télétravail utilise beaucoup d’outils numériques.

Avec le confinement, le télétravail est devenu en peu de temps, l’organisation du travail la plus répandue. Encore aujourd’hui, nous privilégions le télétravail à domicile, encore appelé home office. Coté environnement, l’absence de déplacements domicile / travail ou professionnels a permis de réduire notre impact. Par contre, l’utilisation plus importante du numérique s’est traduite par une nouvelle forme de pollution.

En termes d’émission mondiale de gaz à effet de serre, on estime que le numérique représente 4% de ces émissions dont 47% seraient imputables à nos équipements. 

Source: Empreinte environnementale du numérique mondial, une étude GreenIT, 2019

Conscients de leur impact, NumiSchool et les experts Numi vous partagent leurs conseils pour réduire son impact environnemental en télétravail.

Nos conseils pour alléger notre impact environnemental en télétravail

  1. Quand vous êtes en visioconférence essayez d’éviter d’utiliser la vidéo : il faut savoir que le flux de données en audio consomment 1000 fois moins de bande passante que la vidéo. 
  2. Pour partager des documents, essayez de les placer sur un serveur local ou sur une boîte à partage plutôt que de les envoyer systématiquement par mail. 
  3. Désactiver les notifications automatiques inutiles car cela génère une surcharge des réseaux avec des flux importants de donnés.
  4. Fermer les pages internet inutilisées car les navigateurs rafraîchissent automatiquement les pages ouvertes

Ces mesures toutes simples permettraient de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.

A vos claviers pour nous partager vos bonnes pratiques en réduction d’impact environnemental tout en télétravaillant.

Si vous rencontrez des difficultés pour mettre en place ces actions pour diminuer l’impact du numérique, n’hésitez pas à demander des conseils auprès de nos expert.e.s. Ils sont  .

Passer moins de temps à résoudre un problème informatique ou digital, est aussi une manière de réduire votre consommation énergétique. C’est maintenant possible en postant une annonce sur le site dès maintenant.

Cinq façons de surmonter un problème informatique ou Internet quand on n’est pas né à l’ère du numérique

Bonnes pratiques numériques
surmonter un problème informatique avec NumiSchool

Beaucoup d’utilisateurs gaspillent un temps précieux, sans réelle valeur ajoutée, pour résoudre des problèmes d’usages informatiques, Internet, bureautique ou d’imprimantes dans leurs vies professionnelles. Dans leurs vies personnelles aussi! Même si dans ce dernier cas, ils considèrent normal d’y consacrer du temps, quel qu’en soit la durée, voire le résultat.

Les raisons de la perte de temps numérique

C’est souvent faute de culture, d’éducation ou de formation au numérique. La vie professionnelle ou personnelle des utilisateurs serait potentiellement beaucoup plus tranquille s’ils étaient tous nés au 21 ème siècle. Malheureusement, la majorité est plus âgée. Selon Statista, 73% des utilisateurs d’Internet dans le monde avait plus de 25 ans en 2014.

Heureusement, les manières pour tenter de résoudre les soucis numériques rencontrés ne manquent pas, certes avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour une définition du numérique, nous vous invitons à consulter notre article Le Top 3 des soucis numériques

Des méthodes pour tenter de résoudre ses problèmes avec le numérique

Voici une liste des méthodes les plus citées par les utilisateurs que nous avons interviewés.

MéthodeAvantagesInconvénients
Saisir sa recherche sur un moteur de rechercheSimple, rapide,
« gratuit »
Efficacité limitée.
Connaitre le fonctionnement du moteur de recherche.
Nombre important de résultats.
Avoir une formation aux méthodes de recherche sur Internet (choix des mots clés, formulation de la recherche…).
Solitude.
Regarder un tutorielAssez simple, « gratuit »Pas toujours totalement pertinent
Pas toujours clair.
Nombre important de résultats.
Solitude.
Saisir sa recherche sur un forumParfois simple, assez rapide,
« gratuit »
Obligation de s’exprimer dans un langage technique pour être rapidement compris.
Pas de réponse garantie.
Les utilisateurs qui répondent peuvent utiliser un langage technique pas toujours compréhensible.
Pas universel.
Faire « l’appel à un ami » Parfois simple, assez rapide,
« gratuit »
L’ami n’est pas toujours un expert du sujet.
Trop de sollicitations peuvent mettre une fin à l’amitié.
Parfois intimidant.
Peur de déranger trop souvent.
Suivre une formationRichesse des informations
Qualité des informations garantie
Informations pertinentes. Le problème sera surement résolu.
Beaucoup d’informations inutiles à l’instant t.
Difficile de mémoriser sans continuer à pratiquer.
Peut être assez coûteux.
Temps passé important.

Toutes les méthodes citées ont leurs avantages, mais aussi leurs inconvénients . De plus, à part les formations, aucune méthode n’assure la résolution du problème informatique ou Internet. Par contre, beaucoup d’entre elles obligent à passer du temps sur Internet, une façon pour elles de maximiser leurs revenus.

NumiSchool a été imaginé pour aider les utilisateurs à résoudre avec d’autres, les problèmes informatiques et Internet qu’ils rencontrent. Simple, rapide, social ET efficace!

Notre conseil d’utilisateur averti : pour tout souci numérique dont vous nous ne trouvez pas la solution dans les 3 minutes qui suivent vos recherches, le mieux est de dire « stop au gaspi » de temps numérique. Retrouvez du temps pour vous, votre activité, votre chiffre d’affaires.

Avec NumiSchool, solutionnez votre souci numérique, c’est possible! Échangez par Visio conférence ou téléphone avec un autre utilisateur tout à fait à l’aise dans le domaine numérique en question, expert Numi.Déposez ici votre souci numérique et on s’occupe du reste!

Une aide personnalisée pour l’apprentissage d’un nouvel outil numérique

Bonnes pratiques numériques

Quelques définitions :

Screencast : Technique qui permet de filmer directement un écran d’ordinateur, ainsi que les manipulations que vous effectuez dessus avec votre souris. Permet de créer un didacticiel pour certains outils numériques que vous utilisez.
Extension : Permet d’ajouter des fonctionnalités à votre navigateur web. Par exemple, il existe des extensions qui permettent de bloquer les publicités sur certains sites.

Dans une session d’échanges entre utilisateurs expert et novice sur un nouveau site ou une nouvelle app, c’est difficile pour le futur utilisateur de prendre des notes et mémoriser toutes les manipulations faites.
Numischool s’est posé la question : “Quel support pédagogique l’expert peut-il laisser à son interlocuteur après la session ?« 
Si vous avez lu nos autres articles, vous avez dû vous dire que nous nous posons beaucoup de question. Mais comme toujours, nous avons des solutions (on n’est pas génial ?!).

Pour ce nouvel article de bonnes pratiques armez-vous d’un dictionnaire Français/Anglais ou d’un traducteur sur internet comme Deepl, car nombre de ces techniques sont présentées en anglais. Pour la French Touch on repassera …
Face à une difficulté sur un logiciel ou sur l’installation d’une imprimante, certain.e.s d’entre vous se sont certainement tourné.e.s vers Youtube à la recherche du bon tuto. Mais ces derniers ne sont pas toujours adaptés et il vous faut faire beaucoup de recherche pour trouver LA BONNE SOLUTION.

Tableau comparatif des outils de screencast

Retrouvez une démonstration de Loom ici sur l’un des tips numérique du confinement ✌️

Outre ces extensions, vous avez aussi la possibilité de créer une vidéo à partir d’un PowerPoint ou de Keynote (sur Mac).

Si vous rencontrez la moindre difficulté, nos expert.e.s sont présent.e.s pour vous aider 😉.


Retrouvez toutes nos rubriques

👇

Actualités Aide personnalisée application Apprentissage numérique aînés Bonnes Pratiques Bons Plans chrome Comparatif Confinement contact crise sanitaire Culture numérique Dates importantes déconfinement Désinformation EHPAD entreprendre Entreprises extension Histoire du numérique illectronisme Impact environnemental Inclusion numérique inclusion sociale Infox Initiatives numériques inégalité laisser une trace les pionniers Maturité numérique mémoriser Outils numériques Problèmes informatiques profils projet à impact screencast Soucis numériques Sécurité numérique TechForGood Test Tanu traçage usage numérique usager Visioconférence

Quels outils de visioconférence ?

Bonnes pratiques numériques
comment utiliser Skype

Cela ne vous aura pas échappé, le confinement est propice à rester chez soi (cette perspicacité chez NumiSchool). Alors comment garder le lien  à distance ? Un vrai casse-tête avec tous ces logiciels qui sortent et qui sont tous plus différents les uns des autres.

Leur point commun : la mise en relation et les échanges avec ses proches, ses ami.e.s, son ou sa chéri.e, ses grands parents ou ses collègues. 

NumiSchool a aussi tâté le terrain de la visio depuis le début du confinement (un peu le cœur de notre métier) et vous propose aujourd’hui un tableau les recensant selon nos critères.

choisir un outil visio conférence
Tableau comparatif des outils de visioconférence

A vos claviers pour nous partager votre bonne pratique de visioconférence des derniers temps. Et si vous rencontrez la moindre difficulté à utiliser l’un de ces outils, nos experts sont là pour ça 😉


Retrouver toutes nos rubriques

👇

Actualités Aide personnalisée application Apprentissage numérique aînés Bonnes Pratiques Bons Plans chrome Comparatif Confinement contact crise sanitaire Culture numérique Dates importantes déconfinement Désinformation EHPAD entreprendre Entreprises extension Histoire du numérique illectronisme Impact environnemental Inclusion numérique inclusion sociale Infox Initiatives numériques inégalité laisser une trace les pionniers Maturité numérique mémoriser Outils numériques Problèmes informatiques profils projet à impact screencast Soucis numériques Sécurité numérique TechForGood Test Tanu traçage usage numérique usager Visioconférence

Sauvegarder le filtre
×
×