Blog

Cinq conseils pour apprendre à détecter les fausses informations numériques

Bonnes pratiques numériques

Nous vous donnons ici tous les conseils pour apprendre à détecter une fausse information numérique quand elle survient. Mais, tout d’abord, ôtons-nous d’un doute. Le numérique n’est pas responsable des fake news. Les fake news ont existé bien avant la révolution technologique que nous traversons. Par contre le numérique et notamment les réseaux sociaux, facilitent et accélèrent la circulation des messages à grande échelle.

Il aussi important de noter que les fake news sont peu nombreuses, comparées aux news en général : par exemple, elles représentent moins de 4% sur Twitter dont l’audience concerne un tout petit monde (des journalistes, des politiques, des universitaires, des scientifiques). Des Tweets qui repassent d’ailleurs au passage par la télévision, le media le plus regardé.

Alors pourquoi sommes nous sensibles aux infox ? Pourquoi font-elles tant parler ? Et comment identifier une fake news d’une information crédible. Autrement dit, comment décrypter l’information numérique et apprendre à reconnaitre une fake news quand elle survient.

Pourquoi sommes nous sensibles aux fake news ?

Lorsque nous lisons ou écoutons les informations, nos sens sont biaisés. Nous interprétons à travers le prisme de l’attention émotionnelle. Notre attention est plus particulièrement captivée par des choses qui nous touchent. Une étude menée à Singapour a montré que, quand ils voient une fake news, les lecteurs l’ignorent mais si cela touche à eux ou à leur amis, ils la retweetent. Quand on vit une expérience émotionnelle, on a tendance à la partager. Il a aussi été montré que les tweets les plus retweetés sont ceux liés à la peur. Selon les résultats d’une étude du Massachusetts Institute of Technology (MIT), il existe un biais d’attention pour l’information anxiogène. Ce biais existe aussi pour l’information positive. Simplement les conséquences sont perçues plus fortement lorsqu’il s’agit d’informations anxiogènes. Nous restons des Primates.

Cinq conseils pour apprendre à détecter une fausse information numérique?

Pour la petite anecdote, une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge, en partenariat avec le collectif de journalistes néerlandais DROG ont créé un jeu anti fake news. Ce jeu sensibilise les usagers à la manière dont les fausses informations sont construites, permettant ainsi une moindre sensibilité à la désinformation.

  1. Prendre conscience des biais émotionnels, cognitifs, psychosociaux, … pour comprendre les mécanismes qui régissent nos processus mentaux.
  2. Se remettre en question, accepter que l’on ne connait pas tout, apprendre à croiser les informations de plusieurs sources.
  3. Se former aux sources. C’est bon de rappeler que des médias sont plus certains que d’autres.
  4. Remettre en question sa responsabilité citoyenne lorsque l’on relaie une information. S’assurer que l’information est effectivement crédible avant de retweeter.
  5. Exercer son esprit critique en se plaçant dans une attitude réflective.

✨ Vous souhaitez en savoir plus sur Twitter, comment créer un compte en toute sécurité, comment tweeter ? Les experts inscrits sur NumiSchool sont là pour répondre à toutes vos questions et vous guider en téléconsultation.

Source : notre article a été réalisé suite à notre participation à une table ronde intitulé COGNITION ET SOCIÉTÉ et organisée par l’Université de Genève dans le cadre du cours en ligne (MOOC) sur Exercer son esprit critique à l’ère informationnelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sauvegarder le filtre
×
×